ERIC ANTOINE

Éric Antoine est photographe, et a été l’un des plus importants photographes de skate. Pendant une quinzaine d’années il a été le témoin privilégié de ce qui se faisait de mieux en termes de tricks sur quatre roues.

Il nous raconte ses débuts à Luxeuil-les-Bains, son arrivée à Strasbourg, le départ pour New York où il commence à shooter avec Harold Hunter, les frères Cardona et Lamont Macintosh, le retour abrupte en France, la Californie avec Oli Buergin et le moment où il devient photographe officiel de Sole Tech - Etnies, Emerica, éS - en Europe, et les nombreuses sessions qui vont suivre avec Andrew Reynolds, Tom Penny, Heath Kirtchart, Leo Romero, Pontus Alv, et tous ceux qui comptaient à l’époque. Il raconte tout, sans tabous, avec émotion et passion. Bonne écoute !

Eric est sur Instagram

 

BIGGER SPIN

Tout ce qu’on évoque dans l’épisode et quelques bonus

*

Luxeuil

01_eric_antoine_bigger_spin.jpg

C’est à Luxeuil-les-Bains que tout commence pour Éric. Avec le chat Miki et les patins à roulettes, ça aurait pu beaucoup plus mal tourner.

 

*

Déclic

02_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Quelques années plus tard, alors qu’il fait du BMX, il aperçoit une planche Schmitt Stix “Saw”, et c’est le déclic. En vacances à l’île d’Oléron, ses parents lui achètent une première planche ; il a le choix entre une Ripper et une Tommy Guerrero, toutes les deux des Powell Peralta.

03_eric_antoine_bigger_spin.jpg

*

Cronenbourg

Déménagement à Cronenbourg, un quartier de Strasbourg. L’enseigne lumineuse de la fameuse brasserie illumine la chambre de sa soeur. Le voisin, c’est Vincent Bohn, ici en ollie one-foot avec un t-shirt Frankie Hill. Autour de 1991, donc…

*

Public Domain

06_eric_antoine_bigger_spin.jpg

La première vidéo que Éric regarde en boucle avec Vincent. C’est en VHS, c’est sorti en 1988…

*

Big Apple

1995. Départ à New York pour rejoindre son ami Arnaud Durant ; c’est une nouvelle vie qui commence.

08_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Beaucoup de skate et les débuts photographiques avec un Harold Hunter comme modèle, ici en wallride à contre-courant.

09_eric_antoine_bigger_spin.jpg

*

Macintosh

10_eric_antoine_bigger_spin.jpg

La fameuse photo de Lamont Macintosh en grind sur le rail en hiver. Parue dans Flat magazine, Soy Panday se souvenait de la couleur du bonnet…

*

Beautiful Losers

11_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Quelques “Beautiful Losers”, et un jeune Benjamin Deberdt à droite. C’est New York en 1995, le début d’un mouvement artistique lié au skate, avec un peu de “Kids” dedans (Michelle, à gauche, était dans le film).

 

*

Loki

12_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Loki en ollie au-dessus d’une haute barrière. C’est en 1996 que ça se passe ; Éric est entre Supreme et Brooklyn, entre Strasbourg et New York…

*

Oli Buergin & Sole Tech

13_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Après New York, c’est la rencontre avec Oli Buergin - qui sera décisive - et le début de l’aventure Sole Tech Europe. Sole Tech regroupe les marques Etnies, éS et Emerica, qui sont en pleine croissance à la fin des années quatre-vingt-dix. Rapidement, Éric devient le photographe officiel pour l’Europe et va enchaîner les tournées.

*

Andy MacDonald

14_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Le premier hiver à Los Angeles avec Oli, chez Andy MacDonald. Skateur de rampe verticale, il n’aura fait rêver personne, mais était très sympa, et faisait profiter ses potes de ses largesses. Éric rencontre P-Stone, soit le vidéaste Preston Maigetter, qui est malheureusement mort l’an passé comme suite à un accident de voiture avec le skateur Cory Kennedy. Donc une soirée “Années 80”, Éric a une casquette Devo, et à un moment Tony Hawk avait une couche-culotte.


*

David Carson

15_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Graphic designer de talent, David Carson en a inspiré plus d’un, et plus d’une. Il a mis en page le magazine de skate TransWorld de 1984 à 1988, et inspire Éric qui doit réaliser le site www.skateboardeurope.com.

*

No warm-up

16_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Leo Romero qui sort du van et qui saute sur le rail en backside nosegrind, à froid. Une autre tournée Emerica à travers l’Europe.

*

The Boss

Andrew Reynolds en nollie flip, avec un bonus flip dans le skatepark.

18_eric_antoine_bigger_spin.jpg

*

Heath Kirchart

19_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Heath Kirchart, le fameux…

20_eric_antoine_bigger_spin.jpg

*

Galerie

*

21_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Eric Koston en tailslide.

*

Rick McCrank en backside lipslide, tout en cachant Atiba Jefferson.

*

23_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Leo Romero & Spanky, jeunes et innocents.

*

Le fameux tour éS, avec Tom Penny dedans !

*

25_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Tom Penny, le flip drop-in...

*

27_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Pontus Alv, déguisé en kamikaze et grabbant son nose.

*

28_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Difficile de ne pas évoquer Hans Claessens, ici en backside noseblunt dans la gare de Strasbourg.

 

*

Gauthier Rouger

29_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Il a été d’une multitude de tournées, et shooté de nombreuses fois par Éric. Backside smith grind.


*

Phil Zwijsen à Rotterdam

30_eric_antoine_bigger_spin.jpg

C’est le début de la fin, et c’est Phil qui inaugure le renouveau avec un wall bash lors d’un contest photo organisé par le magazine Kingpin.

*

Robb Kendrick & le collodion humide

31_eric_antoine_bigger_spin.jpg
32_eric_antoine_bigger_spin.jpg

On n’a pas retrouvé le portrait de Geoff Rowley qui jongle avec les grenades, mais on a retrouvé celles de Matt Hensley dans le chapeau et de Chet Childress avec la pelleteuse.

33_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Il y a aussi celle de Ed Templeton et sa minerve par Benjamin Deberdt.

34_eric_antoine_bigger_spin.jpg

*

Ses photos qu’il aime

35_eric_antoine_bigger_spin.jpg
36_eric_antoine_bigger_spin.jpg
37_eric_antoine_bigger_spin.jpg
38_eric_antoine_bigger_spin.jpg

David Martelleur et son oeil poché, le doigt cassé, l’enfant et le t-shirt “Thracher” à Moscou, Brandon Westgate en flip over à Istanbul en Turquie.

*

LES QUESTIONS D’ALBAN

*

Rubber Boys - 1988

39_eric_antoine_bigger_spin.jpg
40_eric_antoine_bigger_spin.jpg

Pas grand chose à dire, le mec est bon...

*
 

Éric Antoine est sur les internets ici, et sur les Instagrams ici et .